Le droit et l'économie modernes exigent, pour les acteurs concernés, une maîtrise qui les amènent à consulter un Avocat pour entreprendre, faire valoir leurs droits, être défendus.

 

Dans un contexte de mutations, les questions de technicité, de disponibilité et de réactivité de l'Avocat sont essentielles, mais aussi celles de confiance et de transparence.

 

Tout Avocat français est inscrit auprès d'un Tribunal de Grande Instance. L'Avocat exerce toutefois ses activités de conseil et de contentieux partout en France.

 

Les nouvelles technologies permettent à l'Avocat une plus grande réactivité, une meilleure disponibilité, une gestion centralisée en ligne des dossiers, via des applications comme Freedcamp, qui permettent la création de groupes de travail spécifiques, avec messagerie dédiée, ou telegram, messagerie cryptée instantanée multi plateformes.

 

Tous les acteurs économiques sont directement concernés par les effets et interactions d'une société ouverte sur des territoires nouveaux, dont l'e-commerce et la gestion des droits d'auteur sont des exemples de plus en plus importants, mais également la cyber-criminalité et la contrefaçon, dans un monde numérique grandissant, où se côtoient désormais le monde de l'open source, de l'open data avec celui des créations originales protégées.

 

L'Avocat doit pouvoir répondre à ces nécessités,  pour défendre ses Clients là où les circonstances et le droit l'exigent.

 Le partenariat des P.M.E. avec des sociétés de droit étranger est désormais fréquent. 

 L'Avocat doit pouvoir apporter, au plus tôt, une réponse adaptée aux besoins des entrepreneurs, confrontés au droit européen et aux principes du droit international privé.

 

 

 

 

 

 

Fresque, détail, musée du Vatican